La Stéréoscopie, c’est quoi et comment ça marche?
  • Post author:
  • Post category:Technologie
On vous parle d’image 3D, de vue en relief et d’immersion visuelle, mais comment ça fonctionne exactement ? 
Découvrez comment nos yeux nous permettent de percevoir la profondeur en trois dimensions, et comment il est possible de capturer ces sensations en vidéo pour les retranscrire le plus fidèlement possible.

Nos deux yeux : la clef du relief

Si nous avons la chance de pouvoir observer le monde qui nous entoure en relief, c’est avant tout parce que le corps humain voit depuis deux sources différentes: l’œil gauche, et l’œil droit. Le cerveau reçoit alors deux images qu’il va reconstituer pour n’en projeter qu’une seule.

Schématisation de la vision stéréoscopique, ou binoculaire


Grâce à l’écart qui sépare nos deux yeux (qui est en moyenne de 65mm), lorsque ceux-ci observent un objet, ils vont capter la même image, mais avec un angle 
légèrement différent. 

Le cerveau reçoit alors deux images au contenu identique, mais avec une légère différence de point de vue (appelée la parallaxe)

Il va automatiquement analyser ces deux sources et en extraire une image unique pour laquelle il aura déduit une profondeur et une distance avec l’objet. On obtient ainsi une vision dite binoculaire, ou encore stéréoscopique: le relief est ainsi créé! 

Comment capturer et restituer cette vue stéréoscopique?

Pour capturer cette notion de relief et profiter d’ une immersion dans l’image totale, il va falloir reconstituer cet effet binoculaire. On peut alors, à l’aide de deux optiques ou caméras espacées tels deux yeux humains, capturer lors d’une même scène deux images légèrement différentes pour répliquer la vision stéréoscopique humaine. Le matériel de captation peut être diverse, d’une installation à plusieurs caméras, à une simple caméra double objectif posée sur la tête.

TESTEZ L'EFFET STÉRÉOSCOPIQUE

Fermez l'œil droit et pointez le doigt vers un objet fixe situé de l'autre côté de la pièce. Sans bouger le doigt, ouvrez l'œil droit et fermez l'œil gauche : vous verrez que votre doigt ne désigne plus la même chose.

Visionner en 3D

Une fois le contenu capturé, il reste à séparer les images destinées à l’oeil gauche, et celles à l’oeil droit. Pour cela, plusieurs techniques de diffusion existent.

Exemple d'une image anaglyphe

On peut notamment citer la méthode des anaglyphes, où les images gauche/droite sont colorées (généralement en rouge et cyan). À l’aide des célèbres lunettes rouges et bleues, chaque oeil ne perçoit que l’image qui lui est destinée et le cerveau fait le reste du travail. 

Le plus souvent, les images “gauche” et “droite” sont toutes les deux disposées côte à côte dans leur entièreté, on appelle ça le “side-by-side”. 

Le visionnage se fait alors à l’aide d’un dispositif (casque ou autre) équipé de lentilles qui vont concentrer chaque oeil sur la partie de l’écran qu’il doit fixer. Le cerveau va ensuite assimiler les images pour n’en former qu’une seule, en 3D. C’est notamment sur ce principe que fonctionnent les nombreux casques de réalité virtuelle (Oculus, HTC Vive, Samsung Gear,..) ainsi que les cardboards (de type Google Cardboard).

Vidéo en side-by-side

De nombreuses autres solutions existent à l’heure actuelle, on peut notamment citer les technologies actives, qui alternent la vision de l’oeil gauche et droite à vitesse très élevée, les technologies passives, fonctionnant avec des lunettes polarisées, ou encore des technologies à prismes directement intégrés dans les écrans de visionnage.

L'immersion visuelle garantie

Les techniques de stéréoscopie actuelles nous permettent donc de capturer le monde tel qu’il est réellement, dans tout son relief et sa profondeur, et de nous offrir une immersion complète dans toutes sortes d’expériences. Vous aussi profitez-en dès maintenant!

 

Curieux d’en apprendre encore plus sur ce que l’immersion peut vous offrir? 

Sources et plus d’informations:

Laisser un commentaire